Main Page Sitemap

Typologie de financement du terorrisme avec la cryptomonnaie


typologie de financement du terorrisme avec la cryptomonnaie

- Dans sa publication davril 2017, le Groupe daction contre le blanchiment dargent en Afrique centrale (Gabac) a répertorié onze typologies de financement avéré du terrorisme dans la sous-région. La seconde typologie, elle, est liée aux sociétés de transfert de fonds. Au quatrième rang, figure les trafics illicites. The study highlights the importance of links between financial tools and wider counter-terrorist activity to combat terrorist financing: the effectiveness of authorities at both detecting and investigating terrorist activity is significantly enhanced when counter-terrorist intelligence and financial information are used together.

typologie de financement du terorrisme avec la cryptomonnaie

Depuis début 2009, cette analyse typologique est complétée par une analyse stratégique qui peut tre définie comme la recherche proactive des tendances de blanchiment de capitaux et de financement du empecher navigateur de creer de lz crypto monnaie terrorisme. Du fait notamment de lutilisation des devises dans les transactions commerciales internationales (achat des armes) et de la facilité à déplacer des sommes importantes dans des volumes très réduits (utilisation des coupures de 500 euros). Le gafi a également entamé avec le concours de ses membres un travail danalyse de la menace mondiale. Les personnalités politiques épinglées, a la troisième place du classement viiennent les établissements financiers, o les opérations de change manuel effectuées sont répertoriées comme l'une des faiblesses dans le système de la lutte contre le financement du terrorisme. Viennent ensuite les trafics illicites (4e les transferts des opérateurs économiques, la collecte et la remise de fonds (6e l'extorsion de fonds (7e et les rançonnages (9e). «Le faible contrôle des véhicules et la multiplicité des routes de contrebande facilitent le trafic des armes qui, en loccurrence, sont livrées en petites quantités à Boko Haram par lentremise des opérateurs illégaux du secteur du transport transfrontalier révèle le Gabac. Car, malgré les risques encourus du fait de linsécurité due à la fréquence des attaques à main armée, les opérateurs économiques ont continué à transporter des sommes importantes dargent. Cest ici le lieu de rappeler quà mesure que les effectifs de Boko Haram grossissent, les recrues sont obligées de sautofinancer à partir du butin issu des attaques. Lanalyse stratégique a également pour mission de formuler des recommandations sur le plan de lorganisation interne et éventuellement sur celui du législatif. L'institution explique à propos de ce type de financement qu'il donne «une idée de la variété des formes d'abus auxquels les terroristes et leurs financiers soumettent des organisations conçues généralement pour atténuer les difficultés auxquelles les couches vulnérables de la société sont confrontées». A partir de cas de figure, explique le Gabac, cela donne «une idée de la variété des formes dabus auxquels les terroristes et leurs financiers soumettent des organisations conçues généralement pour atténuer les difficultés auxquelles les couches vulnérables de la société sont confrontées».


Sitemap